Aide financière aux études

Le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) a mis en place deux programmes pour venir en aide aux étudiants ayant des difficultés financières :

Le Programme de prêts et bourses

Le Programme d’allocation pour des besoins particuliers

Ces deux programmes t’offrent une aide financière afin de te permettre d’effectuer ou de continuer tes études.

Les conditions d’admission générales sont :

  1. Avoir la citoyenneté canadienne, la résidence permanente, le statut de réfugié(e) ou de personne protégée en vertu de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés;
  2. Résider au Québec ou être réputé(e) d’y résider au moment de présenter ta demande d’aide financière;
  3. Avoir été admis(e) ou être admis(e) dans un établissement d’enseignement reconnu par le MELS;
  4. Poursuivre ou être réputé(e) de poursuivre des études reconnues à temps plein. Selon le règlement sur l’Aide financière aux études, la personne qui poursuit des études à temps partiel et qui se trouve dans l’une des situations suivantes est réputé(e) suivre des études à temps plein :
    • L’étudiant(e) est avec conjoint(e) et habite avec son enfant âgé de moins de 12 ans;
    • L’étudiante est enceinte d’au moins 20 semaines;
    • L’étudiant(e) a des contraintes sévères à l’emploi au sens de la Loi sur l’aide aux personnes et aux familles (L.R.Q., c. A-13.1.1) et participe à une mesure ou à un programme d’aide et d’accompagnement social offert par cette loi;
    • L’étudiant(e) ne peut poursuivre ses études à temps plein pendant plus d’un mois en raison de troubles graves à caractère épisodique résultant de problèmes de santé physique ou mentale majeurs et permanents constatés dans un certificat médical. [1]
  5. Ne pas avoir dépassé le nombre maximal de mois d’études pour lesquels une aide financière peut être accordée. Un tableau résume la durée d’admissibilité du programme de prêts et bourses. Il faut noter que la durée maximale pour l’octroi d’un prêt est de 88 mois pour des études universitaires ou de son équivalent.[2]
  6. Ne pas disposer de ressources financières suffisantes pour poursuivre ses études. Selon le règlement sur l’Aide financière aux études du Québec, des ressources financières sont jugées insuffisantes quand le revenu annuel est inférieur à 35 000 $[3].

En dehors de ces mesures gouvernementales, tu as aussi la possibilité de faire une demande pour des bourses d’études offertes à ton établissement d’enseignement. Les programmes de bourses ont été instaurés afin de motiver les étudiants ayant une habilité particulière à persévérer dans la poursuite de leurs études. En plus des programmes de bourses existants, il existe d’autres programmes spécifiques pour les personnes en situation de handicap. Ces bourses ont pour objectifs de motiver les personnes à poursuivre des études postsecondaires et de souligner leur engagement communautaire. Ces récompenses sont offertes tant à l’échelle provinciale qu’à l’échelle fédérale.

Tu peux consulter le Répertoire des bourses scolaires pour avoir une idée des bourses disponibles pour les étudiants en situation de handicap.

Pour connaître les types d’incapacités reconnus par le MELS, tu peux consulter la page suivante : Types de handicaps reconnus par le MELS.

___________________________________________________

[1] Canada, Québec, ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Règlement de l’aide financière aux études, section 5, art 45, consulté le 8 octobre 2010.

[2] Canada, Québec, ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Règlement de l’aide financière aux études, section 5, art 56, consulté le 25 novembre 2010.

[3] Canada, Québec, ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Règlement sur l’aide financière aux études, Chapitre II, art 82, consulté le 6 octobre 2010.

Skip the table of content

Table des matières

View the whole table of content

Frequently Asked Questions